Mois de Mai

Un binage vaut deux arrosages ! Nous sommes en année sèche, les cours d’eau n’ont pas retrouvé leur niveau.

Enlevez les mauvaises herbes au pied des arbres -surtout pour les jeunes plantations de moins de deux ans – afin d’éviter toute concurrence. N’attendez pas que le sol soit trop dur et que les mauvaises herbes soient trop développées pour le faire.

Nous sommes à la bonne période pour biner en toute facilité. Nous déconseillons vivement le broyat de copeaux au pied des arbres ; non seulement cela attire les campagnols mais en plus, cela crée un déficit en azote lors de la décomposition du broyat et donc une faim des arbres par voie de conséquence.

Couper les pousses latérales qui se développent sur les tiges des basse-, demi- et haute-tiges

Toutes les jeunes pousses qui se développent en-dessous du point de greffe (de la couronne) doivent être retirées soit à la main soit au sécateur. Ne doit se développer que la variété greffée et pas les rejets du porte-greffe.

Carpocapse (ver du fruit) : utilisation de bande piège

La mise en place d’une bande de carton ondulé autour de l’arbre  va offrir aux larves de carpocapse un abri de choix où elles vont avoir tendance à aller se loger.
Il n’y aura alors plus qu’à enlever cette bande de carton et à la bruler pour éliminer les futurs carpocapses. Il est préconisé de placer une première fois ces bandes  fin mai début  juin et de les éliminer dès qu’il y a des larves.

Cette première pose de bandes va permettre d’éliminer la première génération de larves et ainsi diminuer la population de la deuxième génération de carpocapses.
Il est ensuite préconisé de placer de nouvelles bandes mi-août afin d’éliminer les larves qui vont passer l’hiver et ainsi diminuer  la population de carpocapses de première génération pour la saison suivante.

Eclaircissage des fruits

Mi-juin, sélectionnez un seul fruit par grappe de fruit pour la plupart des fruitiers : pruniers, pêchers, pommiers, poiriers.

Après la floraison viennent les fruits, ceux-ci peuvent être en  surnombre si vous avez eu une bonne fécondation. Sur les pommiers et poiriers il est recommandé de ne conserver qu’un seul fruit tous les 10-15 cm, sélectionner le plus beau fruit de la grappe, le moins abimé, c’est généralement le fruit central.

Sur les pruniers et pêchers éviter que les fruits ne se touchent, ce sont des points de pourriture. De plus, lorsque les charpentières sont surchargées, elles sont particulièrement cassantes par mauvais temps. Physiquement ce n’est pas difficile, psychologiquement c’est difficile ! Mais néanmoins nécessaire.

L’éclaircissage est également fort important car il  permet de garder des récoltes régulières d’une année sur l’autre, et d’éviter ce que l’on appelle les phénomènes d’alternance. En effet, la grappe de fruit émet une hormone qui empêche la formation de boutons fruitiers pour l’année suivante. Si vous laissez trop de fruits il y a beaucoup d’hormone et peu de boutons à fleurs pour l’année suivante.

Mise en place des refuges à perce oreille

Des pots de fleurs remplis de paille retournés dans les arbres fruitiers sont de refuges aux perce-oreilles –forficules.
Le forficule est un véritable auxiliaire car il consomme énormément d’insectes nuisibles tels que  pucerons, œufs de carpocapse, psylles,…C’est un insecte nocturne, c’est la raison pour laquelle nous lui ménageons un refuge dans l’arbre à protéger.

On peut l’enlever des pêchers, pruniers et abricotiers lorsque les fruits arrivent à maturité  car le forficule peut alors attaquer le fruit mur.

Read More

Mois d’avril

  • Un binage vaut deux arrosages ! Enlevez les mauvaises herbes au pied des arbres -surtout pour les jeunes plantations de moins de deux ans – afin d’éviter toute concurrence. N’attendez pas que le sol soit trop dur et que les mauvaises herbes soient trop développées pour le faire. Nous sommes à la bonne période pour biner en toute facilité.

Nous déconseillons vivement le broyat de copeaux aux pieds des arbres ;  non seulement cela attire les campagnols mais en plus, cela crée un déficit en azote lors de sa décomposition  et donc une faim des arbres par voie de conséquence.

  • Vérifiez que le point de greffe n’est pas enterré et relevez l’arbre si nécessaire ou dégagez  tout au moins le point de greffe.

Toute jeune pousse sous le point de greffe doit être impérativement enlevée.

  • Assurez-vous que les branches charpentières des espaliers soient bien soutenues sur des lattes, des fils ou des bambous ;  les récoltes peuvent être importantes, ce qui risque de faire ployer (voir casser) les branches sous le poids des fruits.
  • Taille de mars ; on continue.

Si vous n’avez pas encore effectué la taille de mars, il n’est pas trop tard pour la faire.

Si vous l’avez déjà faite et si les coursonnes (branches secondaires latérales) sont encore trop longues ; pensez que vous pouvez encore vous rapprocher sur un bourgeon qui démarre à la base et qui prendra le relai. Pensez également qu’un bouton à fleurs peut porter plusieurs fruits et doit donc être positionné proche de la charpentière pour vivre toutes les conditions météo de l’été (orage, vent, …). N’hésitez donc pas à sacrifier des boutons trop éloignés.

  • Nous expérimentons les pièges à carpocapses (ver du fruit) à base de sirop de canne.

NB : Nous avons trouvé du sirop de canne chez Aveve Wiers ou à l’Alliance Blé Soignies/Ladeuze

Read More

Mois de mars

Taille des fruitiers :  « Taillez tôt taillez tard rien ne vaut la taille de mars ! »

Au début du gonflement des bourgeons :

  1. Traitement au cuivre de tous les fruitiers à raison de 2 g/l.
  2. Si cela n’a pas été fait en février. Apportez du vrai fumier aux fruitiers moins vigoureux qui n’ont plus été nourris depuis quelques années. Si vos arbres poussent bien mais ne fleurissent pas apportez de la potasse sous forme scories ou cendres de bois.
  3. Vérifier l’attache des branches charpentières avant le démarrage des bourgeons.

Journée de taille réservée à nos clients possédant des espaliers âgés de deux ans minimum.

Read More

Mois de février

Traitement préventif à la décoction d’ail si présence de lichens qui étouffent les bourgeons. Voir la recette

Restez vigilants pour les campagnols.

Brosser les pucerons lanigères et pulvériser avec solution 85 % alcool à bruler 10 % huile végétale (Colza ou autre) 5% eau.

Read More
Derniers gestes du mois