Espaliers

Formes verticales

U simple

Palmette Verrier

Formes obliques et horizontales

Espaliers obliques

Palmettes horizontales

Méthode Cossonet

Un cachet particulier pour les petits comme pour les grands jardins

  • Les fruitiers palissés permettent de transformer n’importe quel mur en jardin vertical ou de composer des clôtures verdoyantes.
  • Les formes dirigées plates nécessitent l’installation d’une armature composée de fils de fer horizontaux sur lesquels sont fixées des lattes pour guider et palisser les branches charpentières, soit en espalier contre un mur soit en contre espalier dans une platebande.
  • Les interventions concernant la taille, les pincements, les traitements, l’éclaircissage des fruits et l’ensachage sont grandement facilités. Les fruits sont plus gros et de meilleure qualité gustative. Ces arbres sont greffés sur des porte-greffes peu vigoureux car il s’agit d’arbres nains.

Retrouver les bonnes saveurs d’autrefois, rendre attrayant un mur sans grâce, compartimenter un jardin de façon élégante, voilà quelques atouts des arbres fruitiers palissés.

Car, outre le plaisir visuel et gustatif qu’ils procurent, on aura le plaisir supplémentaire d’en surveiller la floraison et de suivre la croissance du fruit.

Des joies simples et enrichissantes auxquelles les enfants ne manqueront pas de participer.

La culture en espalier contre un mur

Un mur bien exposé (au soleil) emmagasine la chaleur et la réfracte créant un microclimat favorable au développement du fruitier et améliorant la qualité gustative des fruits.

Le mur protège également des vents froids (gels) qui peuvent être dommageable pendant la période de floraison. Les murs à l’est sont protégé des pluies (qui proviennent généralement de l’Ouest), il y donc moins de développement de maladies telles que la tavelure. Il était autrefois réservé aux variétés sensibles.
Une façade garnie d’espalier est embellie tout en gardant une très faible épaisseur de végétation.

Ces arbres ont aussi une grande qualité esthétique aux quatre saisons de par la structure en hiver, la floraison au printemps, la fructification en été et les couleurs automnales du feuillage.

Idéal : maintenir les charpentières à 12cm du mur
Il s’agit de ne pas trop s’écarter du mur sous peine de perdre le bénéfice de la réfraction de la chaleur, ni de planter trop près du mur sous peine d’entraver la bonne ventilation des branches charpentières.

Aucune inquiétude pour les fondations étant donné le porte greffe nanifiant.

La culture en contre-espaliers

La culture en contre-espaliers en clôture le long de fils tendus à l’horizontale. Même s’il a un effet bénéfique, le mur n’est en effet pas indispensable.

Vous pouvez également cultiver les espaliers sur des fils ; on parle alors de culture en contre-espaliers.

Le plein vent n’est pas nuisible à la culture – que du contraire – les arbres sont encore mieux ventilés. Le tout étant de réaliser une armature suffisamment solide pour supporter une fructification abondante.